Notre jardin pédagogique

Atelier d’initiation à la Fabrication d’un savon

Le samedi 27 mai, venez vous initier à la saponification à froid dans le jardin pédagogique du Parc Grimard, 1 impasse des Piliers à Sarcelles.

Au programme: nous allons discuter sur les différents types de savons et leurs effets sur notre peau pour ensuite créer une recette originale que nous allons fabriquer ensemble.

L’atelier est gratuit et ouvert à tous, vous repartirez avec plus qu’un savon , un soin pour votre peau.

 

 

 

La Chine vient à la rencontre d’Inven’terre

Une délégation de responsables de Putuo, un district de Shanghai, a sollicité Inven’terre pour prendre connaissance des actions de l’association auprès des habitants de la Ville de Sarcelles et de l’est du Département du Val d’Oise. C’était un grand honneur pour Inven’terre de leur exposer ses activités multiples, parmi eux : les conseils en rénovation énergétique et la maîtrise d’énergie, les animations pédagogiques en milieu scolaire, les activités collectives sur le jardin pédagogique de la Ville, créé par Inven’terre, et l’accompagnement à la création de jardins partagés en pied d’immeuble. La délégation était particulièrement intéressée par le modèle associatif français. Après un temps de présentation et d’échange à l’Hôtel de Ville de Sarcelles, les dignitaires shanghaiens ont visité le jardin pédagogique de l’association, créé en 2009 sur un terrain mis à disposition par la ville.

La délégation chinoise venue de Shanghai se rend sur le jardin pédagogique d'Inven'terre. Ici, face aux ruches.

La délégation chinoise venue de Shanghai se rend sur le jardin pédagogique d’Inven’terre.                     Ici, face aux ruches.

La délégation chinoise au jardin pédagogique d'Inven'terre

Des membres de la délégation sur le jardin d’Inven’terre accompagné du président de l’association et du directeur des Services Techniques de la ville de Sarcelles.

« Dialogues du Hérisson »

 

INVEN’TERRE vous propose de découvrir le cycle des plantes au fil des saisons et de pratiquer les techniques de base du jardinage telles que l’apprentissage du sol, les amendements et fumures, les modes de multiplication et de plantation des différentes catégories de végétaux, les paillages, l’arrosage, l’entretien…

Les animations proposées par thème commencent en salle puis mises en pratique sur le jardin de la Maison du Patrimoine. Chacun peut ainsi s’entraîner au jardin puis revenir chez soi et répéter les mêmes gestes pour avoir légumes et fleurs dans son jardin.

Rendez-vous avec Florent et Jacques au jardin de la Maison du Patrimoine

– 1 Rue des Piliers – 95 200 Sarcelles

Prévoyez une tenue adaptée !

Essayez !  Si ça vous plait, adhérez à l’association !

Télécharger le programme 2015-2016

programme 2015 – 2016

La vie intense de la mare pédagogique

Approchons nous doucement de la mare du jardin de la Maison du Patrimoine. Tout semble calme, mais cette apparence est trompeuse!

La libellule fait du vol stationnaire et recherche ses proies avec ses yeux multi-facettes; le gerris avance sur l’eau, par grandes saccades; la larve du dytique attaque avec du venin; le gyrin observe avec ses deux paires d’yeux ce qui se passe dans l’air et dans la mare; la lymnée rape les feuilles des plantes aquatiques; les larves de moustique sont suspendues sous la surface de l’eau, la tête en bas; la femelle du triton enveloppe chacun de ses oeufs dans une feuille…

Inutile de partir dans la jungle amazonienne, la vie sauvage est là, au jardin, étrange et intense.

N’hésitez pas à contacter Inven’terre qui peut vous présenter toute cette biodiversité aquatique au coeur de Sarcelles.

Notre compost et ses secrets

Dans le jardin pédagogique de la Maison du Patrimoine, il y a un lieu magique: le compost!

Les jardiniers et les enfants lui apportent régulièrement des déchets végétaux: tontes, feuilles, fleurs fanées, épluchures, tailles des arbustes…

Quelques mois plus tard, ils reviennent y puiser un compost qui va nourrir naturellement les plantes et faciliter leur croissance.

Aujourd’hui, Inven’terre dévoile tous les secrets de ce lieu où des vers de compost et des milliers d’êtres vivants s’activent silencieusement. Nématodes, acariens, collemboles, cloportes, coléoptères, mille-pattes, perce-oreilles… grattent, creusent, machent, mastiquent, avalent, digèrent, rejettent et dégradent cette matère végétale en éléments nutritifs.

Contactez Inven’terre pour partir à la découverte du compost et de ses secrets.

Les fleurs de la grande guerre

Dans le jardin de la Maison du Patrimoine, de grandes silhouettes vont attirer votre attention. Il s’agit d’un parterre créé pour la commémoration de la grande guerre 14 – 18. Quelques fleurs sont les symboles de cette guerre:

– Le coquelicot, dont la couleur rouge ressemble à la couleur du sang. C’est ainsi qu’au Royaume-Uni et que dans les pays du Commonwealth, le coquelicot représente la mémoire des soldats morts à la guerre.

– Le bleuet est la fleur du souvenir pour les soldats français. Sa couleur est celle des uniformes des Poilus, en particulier des jeunes recrues de 1915 qui étaient appelées les « bleuets » pour les plus anciens.

– La matricaire ou la marguerite blanche venait pour les soldats français compléter les couleurs « Bleu – Blanc – Rouge » du drapeau national.

Ces fleurs sont appelées messicoles car elles colonisaient et coloraient autrefois les champs de céréales à la moisson.

La guerre de 14 -18 était une guerre de tranchées et les soldats, immobiles pendant des semaines ou des mois, avaient la surprise de voir pousser des tapis de coquelicots! En effet, un seul coquelicot produit un très grand nombre de petites graines. Celles ci, disséminées dans les sols, poussaient très facilement dans les terres calcaires, remuées et mises à nu par les tranchées et les obus, sur les lieux de combats.